Plongée dans l’univers de deux chorégraphes majeures


Le Quai des Arts vous propose Marion Motin

La chorégraphe des stars nous embarque dans un thriller en pleine mer

Sous couvert d’une épopée marine qui mènera à un naufrage (ou pas), Le Grand Sot questionne nos comportements. Les personnalités des huit interprètes se révèlent lors d’un concours de natation où chaque sportif est animé par un esprit de compétition.


Comme les joueurs de foot chantent La Marseillaise avant un match pour scander leur identité, Le Grand Sot s’ouvre sur une chorégraphie tonitruante portée par Le Boléro de Ravel. Le ton est donné. De puissantes chorégraphies de groupe pulsent et alternent avec des solos intenses. Passionnée par la scénographie, Marion Motin imagine ses spectacles comme des films et travaille la lumière presque autant que les mouvements. Avant de faire danser Madonna, Angèle, Stromae et Christine and The Queens, l’artiste normande a collaboré avec Bianca Li et Angelin Preljocaj. Elle est aujourd’hui la chorégraphe hip hop que tout le monde s’arrache.

Plongée dans l’univers de deux chorégraphes majeures


Chorège | CDCN Falaise Normandie vous propose la Cie NA – Nathalie Pernette

Une rêverie chorégraphique pour quatre corps et un élément

Nathalie Pernette propose de faire resurgir toute une série de naufrages, de rituels, de peurs de l’engloutissement… Plonger, percer la peau des eaux, troubler le miroir de l’eau. Chercher le geste lisse et coulant, l’extrême fluidité d’une danse. Tenter un corps secoué par la tempête, la colère des eaux. S’inspirer des êtres fantastiques de l’eau : sirènes, monstres marins, ondines, nymphes secrètes…


Un voyage de l’insouciance du jeu, de la sensualité, à la plongée dans un monde plus sombre, plus agité et secoué de peurs ancestrales.


Dans le cadre de FLASH / La danse par les temps qui courent.

C’est le début de l’hiver, les arbres ont perdu leurs feuilles. Le vent est glacial, la neige tarde à tomber. Les sœurs chocolat vivent en Savoie dans un petit village, plus précisément dans une des maisons d’un très petit village au bout d’une route qui dessert le bistrot, l’église et le cimetière. C’est une journée particulière. Une journée d’enterrement. On enterre une femme qui venait d’Éthiopie. Ses filles, pour l’occasion, se réunissent dans cette maison où elles ont grandi. Dans ce village où elles ont vécu. Leur arrivée ici fut un bouleversement. On les appelait : Les sœurs chocolat.

Dans ce conte musical, le théâtre, le chant, la danse, la musique, sont mis au service du récit. Avec la compagnie Halem, le théâtre de Malou Vigier devient le miroir d’une société plurielle et d’un monde riche de ses différences.

 

Plus d’infos https://www.halemtheatre.com/

Le célèbre quatuor à cordes Debussy se joint au plasticien Benjamin Massé (Primat) pour créer un chef-d’œuvre le temps d’un concert.

Le Quatuor Debussy a la réputation d’émailler son parcours glorieux d’étapes fulgurantes et créatives. Leur dernière création, Égérie(s), est un spectacle-concert autour de la relation artiste/muse qui associe la musique d’Europe de l’Est du XIXe et XXe siècle avec une création visuelle numérique. Au coeur du dispositif, l’artiste plasticien Benjamin Massé – aka Primat, tel le peintre dans son atelier, crée des images en interaction avec les musiciens munis de capteurs. Projetée sur la toile par les violons, l’alto et le violoncelle, la musique de Borodine, Janáček, Górecki et Chostakovitch fait apparaître le portrait numérique des femmes de leurs vies.

Une fable sur la préservation de la nature dont le héros est un enfant.

Par un jour de pluie, une petite fille rencontre un renard en quête d’eau. Dans son milieu naturel, la nature se meurt, il y a pénurie de ce qui pourrait être demain un trésor… Il doit s’empresser d’arroser ses fleurs sous peine de les voir disparaître à jamais. Main dans la main, ils partent ensemble à la conquête de cet or bleu. La chanson de la pluie c’est l’histoire d’une amitié naissante, où il est question d’altruisme, de nature, de gratitude et de rêve.

Après avoir été accueillie en résidence en 2020, Jessica Rivière et la compagnie Boréale nous présentent leur nouvelle création pour le jeune public. Un hymne à la joie, à l’amour, au rire. Une ode à la vie. Une création visuelle  pleine de poésie qui réjouira petits et grands.

Une coproduction du Quai des Arts.

Plus d’infos https://lacompagnieboreale.com/

Quand un quatuor vocal impertinent et disruptif s’en prend à la politique, aux actualités, à notre société et à ses petits travers, la parodie musicale retrouve ses lettres de noblesse.

Une Goguette ? C’est une pratique festive qui consiste à se réunir en petit groupe pour passer un bon moment et  chanter. Mises bout à bout, elles constituent une revue de presse musicale hilarante. Dans ce spectacle qui suit les nouvelles en temps réel, les plus grands tubes de la chanson française sont brillamment détournés dans le seul but de rire d’une actualité politique, sociale ou people. Une écriture acérée, subtile et jamais méchante, une interprétation soignée et une mise en scène percutante : tous les ingrédients sont réunis pour vous faire rire dans ce spectacle musical pertinent et impertinent. À ne pas  manquer.

 

Plus d’infos http://www.goguettesentrio.fr/