Le célèbre quatuor à cordes Debussy se joint au plasticien Benjamin Massé (Primat) pour créer un chef-d’œuvre le temps d’un concert.

Le Quatuor Debussy a la réputation d’émailler son parcours glorieux d’étapes fulgurantes et créatives. Leur dernière création, Égérie(s), est un spectacle-concert autour de la relation artiste/muse qui associe la musique d’Europe de l’Est du XIXe et XXe siècle avec une création visuelle numérique. Au coeur du dispositif, l’artiste plasticien Benjamin Massé – aka Primat, tel le peintre dans son atelier, crée des images en interaction avec les musiciens munis de capteurs. Projetée sur la toile par les violons, l’alto et le violoncelle, la musique de Borodine, Janáček, Górecki et Chostakovitch fait apparaître le portrait numérique des femmes de leurs vies.