Du 12 au 21 avril 2022, retrouvez le festival d’éveil et de sensibilisation artistique
pour les enfants de 6 mois à 6 ans.

Le service culturel de la ville d’Argentan a le plaisir de vous présenter la 15ème édition du Festival des Trop Petits, élaboré en partenariat avec les structures culturelles et les acteurs de la petite enfance du territoire. Très attendu par un large public de familles et de professionnels, ce rendez-vous incontournable sera une nouvelle fois l’occasion de vivre 10 jours d’effervescence culturelle et festive. Spectacles, concerts, ateliers, rencontres, exposition, jalonneront ces journées pour lesquelles se mobilisent les artistes, les services municipaux ainsi que les partenaires.

Le Festival des Trop Petits met à l’honneur la création pour le jeune public. Vous y rencontrerez des artistes et des propositions exigeantes qui nous permettent de regarder autrement le monde qui nous entoure, mais aussi de rêver et de nous émerveiller. Un rendez-vous citoyen qui donne toute sa place aux enfants dès le plus jeune âge. 

 

Programmation à venir ! 

 

Pauline Sales – Compagnie À L’Envi

Théâtre

La maîtresse demande à tous les élèves de sa classe de CM2 d’inventer leur superhéros. Lucas dessine Normalito le superhéros « qui rend tout le monde normaux ». Iris, enfant précoce, tente de se rapprocher de Lucas, elle qui aimerait tant devenir normale. Les deux enfants, que tout sépare, apprendront à se connaître. Le jeune duo va fuguer et rencontrer Lina, la dame pipi des toilettes de la gare.

À travers cette fable sur la normalité et la différence, nous abordons la tolérance, l’empathie. Ne sommes-nous pas tous différents et tous semblables ?

« Le ton y est léger, les évènements rocambolesques, le jeu des trois comédiens excellent. Une histoire qui invite à garder un regard ouvert et empathique sur l’autre » Télérama TTT

Texte et mise en scène Pauline Sales.
Avec Romane Buunk (reprise du rôle de Cloé Lastère), Antoine Courvoisier, Anthony Poupard.
Lumière Jean-Marc Serre.
Son Simon Aeschimann.
Scénographie Damien Caille-Perret.
Maquillage et coiffure Cécile Kretschmar.
Costumes Nathalie Matriciani.
Régisseur général et lumière : Xavier Libois.
Régisseur son : Christophe Lourdais.
Une commande de Fabrice Melquiot pour le Théâtre Am Stram Gram.


Une production Théâtre Am Stram Gram, Genève, Suisse et À L’ENVI.
En coproduction avec Le Préau CDN de Normandie – Vire.
Avec le soutien de la Ville de Paris.
La compagnie À L’Envi est conventionnée par la DRAC Ile-de-France.
Texte édité aux Éditions Les Solitaires Intempestifs.

Compagnie du Champ Exquis

 

Théâtre – création 2022

 

Inspiré des contes et légendes des Selkies, Doux amer nous raconte l’histoire de nos vies, celle de nos petites et grandes séparations au gré de la relation mère-enfant. Tout ceci nous nourrit, nous construit peu à peu, pour trouver le chemin de l’éloignement et de la nécessaire séparation.

« Depuis que je suis enfant, je vis au bord de la mer. Je vois très souvent des phoques dans la baie. Ils se prélassent au soleil et prennent la pause en faisant de drôles de figures, comme celle de la ”banane”. J’adore ces animaux avec leurs yeux brillants, tout ronds comme des billes et perçants, comme s’ils voulaient nous parler. Ils nous viennent de loin, très loin, … Parfois d’Écosse, en particulier des îles enchanteresses des Orcades. De là-bas, ils ont emporté avec eux toutes leurs histoires fantastiques dont celles des Selkies. On raconte que, certains soirs de pleine lune, les phoques peuvent quitter leur peau et se transformer en humains…

Pas de doute, je suis un enfant des livres, nourri de toutes ces légendes marines, au goût doux et amer de mon enfance. Aujourd’hui, c’est mon histoire que je vais vous raconter. Et du plus loin que je me souvienne, elle commence par : j’ai 7 ans et je nage, nage, nage, encore et encore, toujours et toujours… Quand, une nuit d’été, quelque chose vient bouleverser ma vie… »

 

Création collective réalisée à partir de la légende des Selkies.
Conception & mise en scène : Laure RUNGETTE et Deborah LENNIE
Distribution : Agnès SERRI-FABRE et Deborah
LENNIE
Scénographie, accessoires : Cassandre BOY
Création lumières, régie : Nicolas BORDES
Création sonore :
Patrice GRENTE
Collaboration artistique : Sarah CARRÉ
Costumes : Augustin ROLLAND
Décor : les Ateliers du Préau,
CDN Normandie-Vire
Compagnonnage : Laure MARCHAL, pédopsychiatre.

Production : Théâtre du Champ Exquis, Scène conventionnée d’intérêt national : art, enfance, jeunesse de Blainville-sur-Orne.
Coproduction : Le Volcan, Scène Nationale du Havre (76) / Le Préau, CDN de Normandie-Vire (14) / L’Éclat, Scène conventionnée d’intérêt national : art, enfance, jeunesse de Pont-Audemer (27).
Avec le soutien de : La Minoterie de Dijon (21) avec une résidence / Le Quai des arts, Argentan (61) / Festival les Beaux lendemains, Saint-Brieuc (22) / Forum, Théâtre de Falaise (14) / L’Expansion Artistique, Théâtre Charles Dullin, Centre Culturel Voltaire, Le Grand-Quevilly (76). Partenaires : Drac Normandie, Communauté urbaine Caen la mer, Région Normandie, Département du Calvados. Avec le soutien de l’ODIA Normandie dans le cadre du dispositif de soutien à la diffusion Tournée territoriale de création. 

 

Autour du spectacle

Atelier parent-enfant – initiation au jeu théâtral, le mercredi 16 novembre (2 créneaux) 

Compagnie Ne dites pas non, vous avez souri

 

Jeune public

 

Quand deux musiciens bricoleurs rencontrent une plasticienne aventurière, ils inventent un spectacle hybride et délicat à la découverte du monde des insectes.

Bienvenue dans un conte musical et visuel où l’infiniment petit côtoie la grandeur des sentiments et l’étrangeté des rêves. Des petits êtres de papier projetés sur écran prennent vie dans un jeu d’ombres, de lumières et de couleurs. La musique ludique et inventive, inspirée du jazz et de ses improvisations organiques, les accompagne. Et main dans la main, marionnettes et inventions sonores nous racontent l’histoire d’un amour (peut-être) impossible : celui d’un petit homme en chapeau et d’une insecte ailée.

 

Direction artistique : Simon Deslandes 
Création visuelle, marionnettes filmées et projetées : Amélie Delaunay
Saxophone alto, table sonore, bruitages : Samuel Frin

Clavier, table sonore, bruitages : Emmanuel Piquery
Regard extérieur : Solène Briquet

© Virginie Meigné 

 

Production : Cie Ne dites pas non, vous avez souri
Coproductions : DRAC Normandie
Soutiens à la création : Relais culturel Régional du Pays de la Baie du Mont Saint-Michel – Musique Expérience (50) / Ville de Saline (14) / ODIA Normandie

Les autres projets de la compagnie au Quai des Arts

Répétition ouverte en sortie de résidence, Echoes of the Jungle, jeudi 27 octobre 2022 à 15h00
Mini-concerts commentés, mercredi 16 novembre à 18h30 (Maison du Citoyen)

La Famille Morallès

 

Cirque

 

Les aventures « Circopoéticoclownesques » de Gaston et Lola !

Lola a perdu son chat et Gaston s’emmêle continuellement les pinceaux. Entre la sensibilité candide de l’un et l’énergie débordante de l’autre, ces deux-là forment un duo bancal et ubuesque. Jonglerie, clownerie, hula hoop, roue cyr, acrobatie et magie, ils enchaînent les prouesses rocambolesques autour des arts du cirque. Un spectacle qui fait le choix délibéré d’un humour au rire franc, à partager en famille.

« L’esprit des Morallès est toujours là et perpétue l’âme du cirque traditionnel en le modernisant. Une joyeuse sortie. » – 20 minutes

 

Avec : Hélène et Didier Mugica.
Mise en scène : Hugues Roche.
Scénographie et conception graphique : Michel Suret-Canal.
Fabrication des décors et accessoires : Bernard Delaire.
Costumes : Sylvie Delaire et Mamie Monique.
Conception et fabrication système son : Thomas Mirgaine.

Production Compagnie La Famille Morallès

Compagnie NoMORPa

Théâtre – création 2022

Une co-production du Quai des Arts

La compagnie NoMORPa, venue au Quai des Arts avec Petites traces la saison passée, nous présente sa nouvelle création à destination du jeune public : En Terre.

En Terre se situe aux confins des arts plastiques et du théâtre. C’est une exploration, mais aussi une expérimentation physique et sensorielle de la matière Terre. Dans la création universelle et plus concrètement, dans ce spectacle, tout part d’un tas de terre et tout finit dans un tas de terre. La terre est le matériau de l’expérimentation, à la fois malléable et propre aux métamorphoses. C’est le matériau qui traverse les cycles de la mort et de la vie. Naître, cheminer, aller vers… mourir, et renaître. De là où on naît et là où on meurt.

Mise en scène : Sidonie Brunellière.
Jeu : Sheila Maeda et Jean-Baptiste Breton.
Création lumière : Julie Méreau.
Musique Matmos, Ezekiel et Maxime Arnault.
Costumes (recherche) Laure Chartier, (conception et réalisation) Sidonie Brunellière, (réalisation) Catherine Tait.
Scénographie (conception et réalisation) Sidonie Brunellière.
Régie son et lumière en tournée Reyes Rasco.
Production Charlotte Comare.
Diffusion Marion Ferbezar.
Voix off Béatrice Poitevin, Simon Astié, Garance Astié et Bertille Astié

Production : compagnie NoMORPa
Coproduction Réseau Courte-Echelle : la ville d’Arcueil, la ville de Boissy-Saint-Léger, l’Espace 93/ Clichy–sous-Bois, la ville de Garges-lès-Gonesse, la ville de Gennevilliers, L’Entre Deux–Scène de Lésigny, la ville des Lilas, la ville de Mitry–Mory, la ville de Romainville, la ville de Rosny-sous-Bois, la ville de Saint–Denis, la ville de Villeneuve–la–Garenne, le Regard du Cygne, le Festival Premières Rencontres (Cie Acta), Un neuf trois soleil !
Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Île–de–France dans le cadre de l’aide à la résidence et du département de la Seine Saint-Denis.
Création soutenue par la Ville de Chemillé-en-Anjou (49), la Commune de Loire-Authion (49), l’EPCC Anjou-Théâtre (49), l’Échalier (41), le Quai des Arts (61), la Ville de Château-Gontier (53), le Théâtre Le Dôme – Communauté d’agglomération Saumur Val-de-Loire (49), la DRAC des Pays-de-la-Loire, le Conseil départemental du Maine-et-Loire.