Compagnie Serge Barbuscia

 

 Poésie espagnole – Arts visuels – Danse tango 

 

Piazzolla, Picasso et Neruda réunis dans un même spectacle mêlant poésie, musique, danse et projections picturales.

Avec Tango Neruda, Serge Barbuscia invite à un nouveau voyage, un nouvel univers où il dévoile un Pablo Neruda méconnu, en correspondance intime avec les toiles de Pablo Picasso et le tango d’Astor Piazzolla.

Un voyage qui prend sa source dans le livre Toros, publié en 1961, pour lequel deux Pablo (Neruda et Picasso) ont accordé leurs plumes sur le thème de l’Espagne et de la corrida.

Sur scène, Barbuscia incarne Neruda – une évidence.

Derrière lui les toiles de Picasso sont projetées alors que les pas de tango de Marina Carranza et de Pablo Andres Tamburini complètent ce tableau 100% ibérique.


Adaptation et mise en scène : Serge Barbuscia. Avec Serge Barbuscia, Marina Carranza et Pablo Andres Tamburini. Chorégraphie : Clara Barbuscia et Marina Carranza.Conception sonore : Fred Grémeaux. Direction d’acteur : Laurent Ziveri. Création lumière et vidéo : Sébastien Lebert.
Production : Théâtre du Balcon – Compagnie Serge Barbuscia.

 

Autour du spectacle

Atelier d’arts visuels – « Pablo Picasso » 

Mercredi 20 mars à 10h 

Une proposition de la MicroFolie d’Argentan 

Ouvert à tous et toutes, sans condition de niveau 

Gratuit, sur inscription 

En savoir plus : https://www.quaidesarts.fr/picasso/

 

Renseignements et inscriptions

Auprès de Lisa Brilland, chargée d’action culturelle du Quai des Arts 
02 33 39 69 10 – lisa.brilland@quaidesarts.fr 

… parce que tous les hommes sont si imparfaits et si affreux

Sylvain Riéjou – en partenariat avec Chorège CDCN de Falaise

Danse contemporaine – Fantaisie – « Dirty Dancing »

 

Sylvain Riéjou signe une nouvelle pièce chorégraphique sur le lien entre la danse et les rencontres amoureuses.

La danse génère la sensualité entre les corps : ce constat, le chorégraphe l’a construit au fil de son adolescence, fasciné par les films d’amour. Il est captivé par le rapport à la danse qui y est représenté dans La Boom, Dirty Dancing ou encore Titanic.

Aujourd’hui, il explore sa propre vision de l’amour et de la danse, de la rencontre des corps et de la symbiose charnelle qui les définit, tout en sortant de la norme hétérosexuelle du cinéma des années 1980 et 1990.

Sur scène, un quatuor de danseurs et danseuses décline
et détourne les genres, dans des ambiances douces
ou explosives, pour une pièce fantaisiste qui casse les codes.


Conception et interprétation : Sylvain Riéjou, Julien Gallée-Ferré, Clémence Galliard et Émilie Cornillot. Créateur sonore : Emile Denize. Lumières et régie générale : Sébastien Marc
Production : Association Cliché, Bora Bora productions
Coproduction : Le Triangle (Rennes) ; CNDC Angers, Le Carreau du Temple (Paris), TU-Nantes, les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Pôle sud CDCN de Strasbourg, L’Entracte (Sablé sur Sarthe), Charleroi danse.