On ne voyait que le bonheur

Théâtre

Mardi 14 novembre

Tout public

20h30

Durée : 1h20

Tarif A : de 6€ à 12€

Adaptation et mise en scène : Grégori Baquet.

Assistante à la mise en scène : Philippine Bataille.

Collaboration artistique : Victoire Berger-Perrin.

Avec Grégori Baquet et Murielle Huet Des Aunay.

Lumières : Laurent Béal.

Créations musicales et sonores : Frédéric Jaillard et Grégori Baquet.

Costumes : Sarah Colas.

Chorégraphies : Béatrice Warrand.

Grégori Baquet adapte le roman de Grégoire Delacourt

Antoine, la quarantaine, est trompé par sa femme, ignoré par ses enfants, humilié par son patron. Il est à bout. Alors il décide d’en terminer au plus vite, une balle pour chacun de ses deux enfants et une dernière pour lui. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Commence alors un double chemin initiatique. Celui d’un père qui va tenter de reconstruire un semblant de vie. Et celui de Joséphine, sa fille, le visage mutilé par le coup de feu, qui va tenter de se construire une vie, belle, malgré tout.

Par une introspection sans concession, ces personnages nous entraînent au cœur de notre propre humanité. Lui qui ne s’est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies. Elle, jeune fille assassinée par son propre père. Le roman de Grégoire Delacourt explore aussi le pays de l’adolescence et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.

 

En partenariat avec Ouest-France

Retour Haut de Page